Lundi 2 mai
Publié dans 12e arrondissementCulture
VN:F [1.9.8_1114]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)

Tous Cannibales à la Maison Rouge

La Maison Rouge a rarement aussi bien porté son nom…  De sang, il est question, ou plutôt de cannibalisme, dans ce haut lieu de l’art, que l’on doit au collectionneur Antoine de Galbert. « Nous sommes tous des cannibales. Le moyen le plus simple d’identifier autrui à soi-même, c’est encore de le manger ». La phrase est signée Claude Levi Strauss. Elle ouvre l’exposition. L’anthropophagie, monnaie courante ? Dans l’art, oui, en tout cas. Art contemporain et art ancien, photo, peinture et gravure se mêlent, pour une plongée passionnante dans un sujet tabou, car monstrueux, pourtant au cœur de la réflexion artistique. Ici Gilles Barbier figure ses organes éclatés comme des planètes en orbite, là Adriana Varejão dévoile un mur affichant une plaie béante ; c’est encore Cindy Sherman qui envisage l’allaitement comme une forme de cannibalisme avec sa troublante Madone au sein nu, ou Jana Sterbak qui expose sa robe en viande fraîche, bien avant Lady Gaga… Bon appétit !

Tous Cannibales à la Maison Rouge
10, bd de la Bastille
75012 Paris
M° Quai de la Rapée ou Bastille
Mer.- dim. 11h-19h (21h le jeu.)

Jusqu’au 15 mai
01 40 01 08 81
www.lamaisonrouge.org

Tous Cannibales à la Maison Rouge, 5.0 out of 5 based on 1 rating

articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>